Rechercher

Aum sweet Aum

Mis à jour : il y a 7 jours

Il fallait un virus pour nous mettre à l'épreuve !


Comment retrouver son flow en cette période de basculement complet de nos habitudes et croyances dans un environnement devenu anxiogène ?

Un vrai challenge.


Perso, j'avais entamé une solide décélération de mon rythme de vie il y un an. Du coup, ce confinement n'est pas une claque comme pour d'autres.


Le challenge vient plutôt de mon petit gourou de 7 ans.

Avoir un enfant full time à la maison pour une période indéterminée et ce sans activités extérieures mais avec des devoirs à faire avec lui car l'école continue online ET me rendre compte que j'ai le sens pédagogique de Kim Jong-Un et la discipline d'une balle de ping pong, ça c'est le défi...

Dans 15 jours, j'aurai une idée précise de ce que c'est Guantanamo.


J'ai aussi une pensée tous les jours pour les italiens qui se battent comme des lions, pour ceux qui prennent des risques un peu partout, pour les malades et leurs proches. Mais aussi pour les enfants battus qui le seront sans doute plus, pour les femms confinées avec un conjoint violent et pour les réfugiés dont on se fout encore plus que d'habitude.


Oui, j'avoue, j'ai une colère en moi.

Ce manque cruel de prévoyance de nos états, cette cacophonie ambiante, la manière dont les infos sont traitées dans les médias main stream et cette stupide phrase : on ne s'y attendait pas ! Quid des Srars, H1N1, Ebola, VIH ? Regardez la vidéo de Bill Gates sur YouTube :The next outbreak.


Heureusement, les multiples élans de générosité font chaud au coeur et on espère tous que ce cataclysme laissera la place à un fonctionnement plus écologique, plus prévoyant, plus respectueux pour toutes les personnes qui ont toujours été si peu considérées, et qui subitement deviennent des héros.


Toutefois entre l'espoir de voir ces changements et la réalité qui s'imposera à nous, il risque d'y avoir un gouffre. A cela aussi il faut se préparer.


En attendant, vivre l'ichigo ichie, le moment présent, le plus sereinement possible et avec un mantra qui ne me quitte pas : ma vie n'est pas parfaite mais que je l'aime !


Je vous souhaite de prendre soin de vous, de votre âme, de votre coeur, de votre corps et de votre mental, pour continuer à rayonner, même si c'est plus faiblement en ce moment. Tant qu'il y a de la lumière, il y a ce qu'il faut

:)












2 vues